Crozon Morgat Camaret Roscanvel Landévennec Telgruc Argol Lanvéoc

Mode de vie de Bretagne / Presqu'île de Crozon au moyen-âge

Les ombres de la presqu'île de Crozon.

Panorama de la presqu'île de Crozon d'Est en Ouest.

La presqu'île de Crozon : terre de souffrances et d'abominations.

Dépeinte des Bretons occidentaux et donc des presqu'îliens :
« Ce peuple menteur et superbe, jusqu'à ce jour demeuré rebelle, et dépourvu de bonté, ne garde de chrétien que le nom, car pour ce qui est des œuvres, du culte et de la foi, il en est loin. Nul souci de l'orphelin, de la veuve, ou des églises. Le frère a commerce avec sa propre sœur, ou enlève la femme de son frère. Tous vivent dans l'inceste et commettent le crime. Ils habitent les buissons, logent dans les forêts, et vivre de rapines est leur joie, à la façon des bêtes sauvages. Aucun palais où l'on rende justice, et leurs jugements sont bien en deçà de leurs actes. Ils ont un roi dénommé Morvan, si tant est qu'on puisse parler de roi, puisqu'il ne régit rien... »
Ainsi écrivit Ermold le Noir en 826 dans un texte en latin « Carmen elegiacum de rebus gestis Ludovici Pii » « Poème élégiaque sur les hauts faits de Louis le Pieux » 3ème livre . Traduction 1932 édition E. Faral.

Contexte de l'écrit :
Le chef breton Morman – Murman – Morvan, après bien des batailles contre les Francs, mourut au combat en 818. Premier unificateur des tribus bretonnes, il est considéré comme le premier monarque de Bretagne par certains historiens, d'autres privilégient Nominoë, ultérieurement. Quoiqu'il en soit Wiomarc'h – Guyomard reprit le flambeau de la résistance contre Louis le Pieux et ses fils qui n'aspiraient qu'à absorber la Bretagne et à infliger le tribut : un prélèvement financier à l'encontre des vaincus avec un devoir de soumission à la clé.

La Bretagne dans les faits se divisait en deux parties. La partie orientale appartenait aux Marches Bretonnes dirigées par un préfet, le comte Lambert 1er de Nantes, dont l'autorité était au service des Francs mais dont la préférence partisane allait vers Lothaire 1er (régnait sur l'équivalent de l'Italie du Nord) un des fils de Louis le Pieux. Par contre, une très grande partie de la Bretagne occidentale était indépendante pour ses chefs, et tributaire selon l'opinion de l'empereur Franc. Périodiquement, des troupes des comtés de la Marche entraient en conflit avec la résistance bretonne qui obtenait à défaut d'une victoire éclatante, un maintien de leurs libertés relatives, et ce, au prix du sang.

En 823, Louis le Pieux (Louis 1er, fils de Charlemagne) vint d'Aix la Chapelle avec son armée et demanda à deux de ses fils, Pépin 1er d'Aquitaine (régnait sur l'équivalent d'un grand Sud-Ouest de la France) et Louis II le Germanique (régnait sur l'équivalent de la Bavière), de venir, avec leurs effectifs, conquérir une bonne fois pour toute les révoltés de l'Ouest et asservir tous les Bretons. Courant 824, les troupes franques pratiquèrent un déchaînement de violence partout où ils passèrent : pillages, actes criminels en tous genres. Curieusement, les écrits qui relatent ces abominations ne parlent pas de victoire ou de défaite pour l'un ou l'autre des camps. Il semblerait que Wiomarc'h ait esquivé les combats perdus d'avance et sauva ainsi ses tribus. L'absence de « conclusion » en ce conflit larvé remettra la guerre en chemin en 836... Les Bretons l'emporteront alors. Entre-temps, Wiomarc'h fut assassiné par la volonté du préfet de Nantes en 825, épreuve dont les Bretons tirèrent une opposition plus déterminée encore.

En attendant, vers la fin 824 (cette date varie selon les sources), de retour de la campagne douteuse de Bretagne, une crise familiale mit de la discorde entre Pépin d'Aquitaine et son père Louis le Débonnaire – Louis le Pieux qui préférait son fils Louis le Germanique qu'il avait eu d'un premier mariage. Pépin d'Aquitaine enragea et se laissa entraîner dans sa haine par son poète, conseiller de cour, Ermoldus Nigellus – Ermold le Noir, un intrigant carolingien témoin des combats décevants. Ce clerc ou moine n'avait que pour but que de plaire à son monarque et de correspondre en tous points à ce que pensait Pépin 1er dont la réputation d'instabilité caractérielle était connue. L'empereur Louis le Pieux n'appréciant guère la cabale, fit interner l'agitateur à Strasbourg dans l'église même. Un traitement spécifique réservés aux ecclésiastiques déplaisants. L'évêque Bernold aménagea la peine discrètement et permit à Ermold le Noir de rédiger des récits latins en l'honneur de Louis le Pieux pour retrouver les grâces de l'empereur, ceci vers 826.

Le Poème en l’honneur de Louis le Pieux – De Gestis Ludovici Caesaris, dont le poème Faits et Gestes de Louis le Pieux est le plus connu est une œuvre aux élans lyriques à la manière de la Grèce antique. Autres écrits : les Épîtres à Pépin. L’embobineur aurait été libéré en 830 (période de contestations des fils de Louis le Pieux) et serait retourné en Aquitaine pour y mourir vers 838.

Toutes ces considérations concernaient aussi la presqu'île de Crozon car Louis le Pieux infléchissait un poste avancé de son pouvoir : l'abbaye de Landévennec et ses moines dépendants du pouvoir impérial bien qu'en territoire hostile.

Ainsi, il s'agit d'une diatribe de la part d'un servile zélé mais qui n'est pas fausse...

Peuple menteur ? Le mensonge étant une denrée internationale, sa monnaie est courante...

Superbe ? A prendre dans le sens de bonne prestance ! Pourquoi affubler d'une certaine tenue un ennemi juré ? Les échecs de Louis le Pieux ne purent se justifier face à des hordes chétives...

Les reproches quant à la très relative chrétienté des Bretons trouvent plusieurs fondements historiques. La Bretagne, et tout particulièrement celle du couchant, fut violentée par des changements brusques de pratiques religieuses qu'elle dut assimiler sans parvenir à se départir de ses croyances ancestrales. Traditions tribales peut-être astronomiques. Croyances druidiques polythéistes. Croyances romaines polythéistes puis monothéistes. Religion chrétienne souvent inculquée de force avec des représentants monastiques faisant profit du travail des convertis appauvris. Le tout sous d'atroces périodes de razzias de différents barbares qui enlevaient les hommes et les femmes valides pour les réduire en esclavage dans les pays d'origine et ceci au nom de dieux inconnus et féroces. Un tourment permanent, une exploitation systématique qui complexifiait l'identité spirituelle profonde et ne permettait pas l'intégration d'une religion nouvelle qui peinait à se répandre. Les Bretons étaient attachés aux sources magiques et craignaient les orages alors s'imaginer qu'un seul Dieu put à lui tout seul leur faire une vie meilleure dans un paradis exclusivement accessible après la mort, n'était pas de nature à rendre le croyant plus croyant...

Un habitat rustique assurément ! Une rusticité qui perdurera durant des siècles de pauvreté.

Des mœurs dépravés ? Selon les critères de la morale chrétienne affichée, indéniablement ? Mais la perversité galopait dans tous les milieux y compris monastiques.

L'inceste une réalité millénaire : une pratique ordinaire de toutes les populations qui vivaient en milieu clos dans des fermes ceintes de murs. L'inceste des pères et des mères, des frères... dont les résurgences actuelles sont imprégnées d'une inconséquence criminelle d'antan. De la dictature de la pulsion, aucune région du monde n'est épargnée, aujourd'hui même...

La justice ? Toujours au service de celui qui mène la foule. Une justice expéditive, la plus atroce possible, non pas pour rendre justice mais pour dissuader la moindre désobéissance ultérieure envers celui qui s'autorisait à la planifier.

En définitive, le descriptif d'Ermold le Noir est davantage le reflet d'une façon de vivre appartenant à une époque moyenâgeuse obscure orientée par des personnalités qui ne l'étaient pas moins. D'ailleurs, ce même profiteur avait dépeint les Strasbourgeois avec toutes les horreurs que son imaginaire lui permettait lors de sa détention. Qu'il est facile de mépriser quand on est convaincu de sa supériorité, nécessairement illusoire.

Histoire locale

Préhistoire

Galet aménagé / ChopperTemples druidiques ?

L'empire romain

Camp romain du Kerloc'hMonnaie de PostumeVoies romainesTuiles romaines

L'ancien régime

La dernière comtesse de CrozonL'histoire du comté de CrozonLes fourches patibulairesJeanne de Navarre quitte la Bretagne par le port du FretMaître des barquesLa loi du milliard pour les émigrésAttaques des diligencesEglises et chapelles 1789Motte castraleMode de vie au moyen-âgeTerres vaines et vagues

Personnalités

Marguerite de SavoieVice-amiral ThévenardMaréchal Philippe PétainJean MoulinLouis-Ferdinand CélineLa visite d'Erwin RommelLouis Prucser moine résistantLes vacances de de Gaulle à MorgatGabrielle Colonna-RomanoLouis JouvetMonique Keraudren & Gérard Aymonin botanistesFrère François le Bail géologueMacron à Crozon carton rouge 2018Les architectes qui comptentPapes Grégoire XI et Paul IIRoi Marc'hGuillaume BalayCamille Vallaud

Artistes

Marie-Jo GuévelGérard GuéguéniatAlphonse et Gabriel ChanteauPierre ChanteauMaxime MaufraJim E SévellecGeorges VioletMarcel SauvaigeEugène Boudin

Les gens

Statut social des femmes par leurs pierres tombalesLes femmes dans les conseils municipaux  – Les épidémiesBaisse de la population à cause du sable marinResencement : baisse du nombre d'habitantsMourir en vacancesChristianisationMariageMariages consanguinsDivorceCurés de campagneLes Filles du Saint EspritPrière prônaleVendeur colporteur de presse VCPDémocratie participativeRIP Référendum d'initiative partagéePrécarité et délinquanceProcès verbalAlmanach du forestierTour de FranceCaravane publicitaire  – Covid 19Aide sociale d'antanInfanticideCadavres échouésAnnonces de rencontreLes inventeursIdentité - pêche ou agricultureAccident de véloAccident de la route

Pêche

Locations au Fret pour les pêcheurs de coquillesUne vie de sardinierCrise sardinière le vrai le fauxExtermination des bélugas au canonLe Mauritanien RocamadourL'histoire des MauritaniensPéri ou disparu en merLa Janine monument historiqueDundeeDragage du maërl et des goémons rougesMouillage des sardiniers

Epaves et échouages

Le fantôme de LandévennecLa fin de la flûte RhôneL'épave du Tante YvonneD'autres épavesL'échouage du PérouL'échouage du DuguesclinPlanches découvrantesIndemnisations de l'Erika

Vieilles coques

Inauguration du navire école Charles DaniélouHorreur à bord du BreslawLe Bel EspoirVoiliers anciens et vieilles coquesVoile pince de crabeGrésillonBateau à vapeur l'AverseLa FauvetteLes ancres qui chassent

Navires d'aujourd'hui

Seajacks ScyllaVedette des douanes en sauvetageVedettes PM 509 PM 510Méthanier à membraneStellamarisPétrolier WhitstarLiaisons maritimesPorte-conteneursConti ChivalryCâblierRemorqueur océaniqueAbeille BourbonBSAA SapeurAtalante IfremerCargo Enough Talk

Tempêtes

Tempête AmélieBombe météorologique Ciarán

Légendes coutumes toponymes

La chasse aux Cormorans, l'occasion de marier la filleLe Galant-PasseurLa légende des KorrigansTraduction de toponymesLan – ErmitageGarenne GoaremHagiotoponymes

Aménagements

L'histoire des moulinsLes cloches sous la RévolutionLivre terrier et cadastre napoléonienManoir disparuPetit commerceFruiteriePlaque émaillée licence IVBoîte jaune de la PosteCâble sous-marinAntennes-relaisPoteaux en bétonPoteaux en boisPoteaux composites & fibres de verreDéploiement de la fibre optiqueHistoire du réseau électriqueEnfouissement de lignes électriquesLignes de haute-tensionPoste de transformation de haute tensionRepère de nivellement généralPistes cyclablesL'évolution de l'usage de la voitureL'histoire des pompes à essenceRallye Super - Casino - Leader Price - AldiFaire la buéeChantiers CourtéPLUiHDésert médicalDioramaCarrières de pavés de l'Île LongueExtraction du sable et des galets du rivageRoutes et chemins

Culture

Tournages de films de cinémaSéries Tv et courts métragesOrchestre de la WW2

Jacques Mansion premier résistant en presqu'île de Crozon – Fenêtre à traverse - Nid d'hirondelles artificiel – Le calice des maisons – Linteau d'artisan : GOVRMELEN 1584 – Les écluses routières sont à la mode – Le mystère des lettres inversées – La bouteille de sirop Amour BaillyMouillage des sardiniersElectro-sémaphoriste du 19ème siècle – L'insupportable CharançonLitage sédimentaireTerres vaines et vagues Chapelle St Nicolas bâtiment militaire – Cale de St Nicolas, symbole de misère – Le détecteur de métaux : usages et interdictions – Un agave envahissant ou pas ? – Intégration des résidences : urbanisme – La visite de la presqu'île de Crozon par Camille VallaudSaint Norgard oublié – Pierre Profonde bombardée – Hagiotoponymes de la presqu'île de Crozon – Risque de pollution bactériologiquePorte-conteneurs à l'ancre – Le bilinguisme routier plein de surprises – Lister les boiteux et les idiots ! – Les inquiétudes de la carte scolaire – 1944 US + FFI/FFL contre les postes avancés allemands – Le canon belge antichar de "carrefour" – Toul ar Stang le hameau des orphelins – Munition FX – WW2 : Russes blancs à Toul ar Stang – La chapelle St Michel de Tromel – La station météo de la BAN – La chapelle de Trovéoc – La Route Neuve

Recherches

• IDENTIFICATION D'UN BÂTIMENT À CAMARET ! Merci de votre aide.



°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande, patrimoine, nature, hors tourisme :

© 2012-2024