Crozon Morgat Camaret Roscanvel Landévennec Telgruc Argol Lanvéoc

Carrières de microgranite / pavés de l'Île Longue

La côte de Rostellec en microgranite. L'île de Trébéron aussi.

Les pavés de microgranite.

Microgranite gris et ocre jaune.

Front de coupe d'une carrière de Rostellec.

Eclats de taille sur la grève.

Bâtis environnants en microgranite.

Jointoiement en chaux avec du sable de microgranite et autres granulats.

Microgranite.

Les carrières de microgranite de l'Île Longue* en presqu'île de Crozon ont été un bassin d'emplois pour les habitants des villages voisins (Bot Huelc'h - Kermeur - Kernaleguen - Le Mur - Rostellec). Ainsi les habitants avaient le choix entre les métiers de l'agriculture, de la pêche et des carrières. Un avenir professionnel qui avait une régularité annuelle, ce qui n'était pas le cas des paysans et des pêcheurs qui s'épuisaient en certaines saisons et moindrement en d'autres mais avec la faim au ventre. Le métier de carrier était bien vu par son salaire certes modique mais récurrent. Certains ouvriers faisaient 4 à 5 km à pied matin et soir pour embaucher quand leurs pentys (maisons) se trouvaient éloignés. Un salaire méritait que l'on passât outre la fatigue. D’autres choisissaient de louer une partie d’une étable, un grenier, pour dormir sur place la semaine.

Du 16ème siècle qui utilisait la force physique et l'infiltration d'eau dans les failles de la roche avec des cales en bois gorgées, jusqu'au dynamitage du 20ème siècle, l'Île Longue qui était une terre tantôt de l’abbaye de Daoulas, tantôt de Landévennec assura un minimum de décence à de nombreuses familles bretonnes.

Pendant la première guerre mondiale, des prisonniers civils et militaires du camp d'internés de l'Île Longue ont remplacé les ouvriers partis au front. Plus surprenant, 45 soldats Américains de la compagnie E du 106e régiment du génie du sergent G.W. Dackery, cantonnés à Brest, vinrent travailler le pavé dans la carrière Omnès-Corre. Les casernements américains de Brest avaient besoin de sols stables…

Des entrepreneurs achetaient des concessions sur le littoral. Les ventes aux enchères faisaient l'objet de publications légales. Une carrière non-ouverte de l'Île Longue de 30 ares 30 centiares est en adjudication à 8000 frs le 12 mars 1914.

Les entreprises étaient de taille très modestes, les effectifs se comptaient souvent en une dizaine d'hommes dont deux tailleurs de pavés expérimentés.Les huit hommes de peines devaient décrocher les blocs de microgranite dans les falaises. La mécanisation fut bien tardive. Les éclats de microgranite étaient alors concassés en gravier jusqu'au sable. Le travail était éprouvant, surtout par beau temps, car la pierre emmagasinait le rayonnement solaire et le restituait envers l'ouvrier qui suait à grande eau sans pouvoir aisément se rafraîchir. Avant de rentrer le soir, les carriers passaient un peu de temps dans les débits de boissons de l'Île Longue ou de Rostellec. Celui de Kernaguelen était le débit le Stum, il y avait celui de Fine Boudé... De sacrées enseignes !

En retrait, le forgeron affûtait jusqu'à plus d'heure les outils de taille qui s'émoussaient vite. Pour comprendre l'importance des pavés, il faut se souvenir qu'ils rendaient carrossables les chemins creux, les avenues, les places, les quais et les places fortes, sans oublier les caniveaux. Le Ministère des Travaux Publics comptabilisa en 1878, une production de 500 000 pavés pour l'année 1875 sur les sites cumulés de l'Île Longue et de Rostellec. Bien qu'impressionnant ce chiffre reste relativement modeste par rapport à d'autres carrières françaises. Quelques archives se souviennent des prix pratiqués. 15 livres le mille (un millier de pavés) en 1609, 38 livres en 1632, 150 francs en 1846 dont 40 francs de charroi (transport) pour les longues distances. Outre les villes et les communes, le client essentiel fut l'armée. Une armée présente "sur place" par toutes ses batteries et surtout le port de guerre de Brest. Les ventes, malgré tout, ne se limitaient pas aux débouchés locaux. Bordeaux, La Rochelle, Rochefort, Lorient, Paris et bien d'autres cités connaissent les pavés de l'Île Longue.

L'avènement du macadam tellement économique fit péricliter la production de pavés.Les carrières exploitées jusqu'aux fronts de la falaise et au-delà, cessèrent leurs activités après la seconde guerre mondiale, progressivement. L'une des toutes dernières carrières fut l'entreprise Corre qui ferma en 1962. Les archives du 19ème siècle cite 25 carrières d'envergures très variées.

*L'Île Longue fut le principal lieu d'exploitation des carrières de microgranite mais les îles de Trébéron et des Morts furent aussi des lieux de taille de pavés. La production quittait les îles par bateaux direction, bien souvent, le port de Brest très proche ou vers les embouchures des fleuves tels que la Seine, la Garonne...

La défense de côte de l'Île Longue avant 1939

L'Île Longue sous l'occupation allemande

Histoire de la base sous-marine de l'Île Longue

°°°

Histoire locale

Préhistoire

Galet aménagé / ChopperTemples druidiques ?

L'empire romain

Camp romain du Kerloc'hMonnaie de PostumeVoies romainesTuiles romaines

L'ancien régime

La dernière comtesse de CrozonL'histoire du comté de CrozonLes fourches patibulairesJeanne de Navarre quitte la Bretagne par le port du FretMaître des barquesLa loi du milliard pour les émigrésAttaques des diligencesEglises et chapelles 1789Motte castraleMode de vie au moyen-âgeTerres vaines et vagues

Personnalités

Marguerite de SavoieVice-amiral ThévenardMaréchal Philippe PétainJean MoulinLouis-Ferdinand CélineLa visite d'Erwin RommelLouis Prucser moine résistantLes vacances de de Gaulle à MorgatGabrielle Colonna-RomanoLouis JouvetMonique Keraudren & Gérard Aymonin botanistesFrère François le Bail géologueMacron à Crozon carton rouge 2018Les architectes qui comptentPapes Grégoire XI et Paul IIRoi Marc'hGuillaume BalayCamille Vallaud

Artistes

Marie-Jo GuévelGérard GuéguéniatAlphonse et Gabriel ChanteauPierre ChanteauMaxime MaufraJim E SévellecGeorges VioletMarcel SauvaigeEugène Boudin

Les gens

Statut social des femmes par leurs pierres tombalesLes femmes dans les conseils municipaux  – Les épidémiesBaisse de la population à cause du sable marinResencement : baisse du nombre d'habitantsMourir en vacancesChristianisationMariageMariages consanguinsDivorceCurés de campagneLes Filles du Saint EspritPrière prônaleVendeur colporteur de presse VCPDémocratie participativeRIP Référendum d'initiative partagéePrécarité et délinquanceProcès verbalAlmanach du forestierTour de FranceCaravane publicitaire  – Covid 19Aide sociale d'antanInfanticideCadavres échouésAnnonces de rencontreLes inventeursIdentité - pêche ou agricultureAccident de véloAccident de la route

Pêche

Locations au Fret pour les pêcheurs de coquillesUne vie de sardinierCrise sardinière le vrai le fauxExtermination des bélugas au canonLe Mauritanien RocamadourL'histoire des MauritaniensPéri ou disparu en merLa Janine monument historiqueDundeeDragage du maërl et des goémons rouges

Epaves et échouages

Le fantôme de LandévennecLa fin de la flûte RhôneL'épave du Tante YvonneD'autres épavesL'échouage du PérouL'échouage du DuguesclinPlanches découvrantesIndemnisations de l'Erika

Vieilles coques

Inauguration du navire école Charles DaniélouHorreur à bord du BreslawLe Bel EspoirVoiliers anciens et vieilles coquesVoile pince de crabeGrésillonBateau à vapeur l'AverseLa FauvetteLes ancres qui chassent

Navires d'aujourd'hui

Seajacks ScyllaVedette des douanes en sauvetageVedettes PM 509 PM 510Méthanier à membraneStellamarisPétrolier WhitstarLiaisons maritimesPorte-conteneursConti ChivalryCâblierRemorqueur océaniqueAbeille BourbonBSAA SapeurAtalante IfremerCargo Enough Talk

Tempêtes

Tempête AmélieBombe météorologique Ciarán

Légendes coutumes toponymes

La chasse aux Cormorans, l'occasion de marier la filleLe Galant-PasseurLa légende des KorrigansTraduction de toponymesLan – ErmitageGarenne GoaremHagiotoponymes

Aménagements

L'histoire des moulinsLes cloches sous la RévolutionLivre terrier et cadastre napoléonienManoir disparuPetit commerceFruiteriePlaque émaillée licence IVBoîte jaune de la PosteCâble sous-marinAntennes-relaisPoteaux en bétonPoteaux en boisPoteaux composites & fibres de verreDéploiement de la fibre optiqueHistoire du réseau électriqueEnfouissement de lignes électriquesLignes de haute-tensionPoste de transformation de haute tensionRepère de nivellement généralPistes cyclablesL'évolution de l'usage de la voitureL'histoire des pompes à essenceRallye Super - Casino - Leader Price - AldiFaire la buéeChantiers CourtéPLUiHDésert médicalDioramaCarrières de pavés de l'Île LongueExtraction du sable et des galets du rivageRoutes et chemins

Culture

Tournages de films de cinémaSéries Tv et courts métragesOrchestre de la WW2

L'insupportable CharançonLitage sédimentaireTerres vaines et vagues Chapelle St Nicolas bâtiment militaire – Cale de St Nicolas, symbole de misère – Le détecteur de métaux : usages et interdictions – Un agave envahissant ou pas ? – Intégration des résidences : urbanisme – La visite de la presqu'île de Crozon par Camille VallaudSaint Norgard oublié – Pierre Profonde bombardée – Hagiotoponymes de la presqu'île de Crozon – Risque de pollution bactériologiquePorte-conteneurs à l'ancre – Le bilinguisme routier plein de surprises – Lister les boiteux et les idiots ! – Les inquiétudes de la carte scolaire – 1944 US + FFI/FFL contre les postes avancés allemands – Le canon belge antichar de "carrefour" – Toul ar Stang le hameau des orphelins – Munition FX – WW2 : Russes blancs à Toul ar Stang – La chapelle St Michel de Tromel – La station météo de la BAN – La chapelle de Trovéoc – La Route Neuve – Usages de la prière prônale – Le cimetière de Crozon – Les pierres tombales de noblesse – Les troncs des pauvres – Temples druidiques – Un tronçon d'un ancien Grand Chemin en Argol – Kergoff : vie et mort d'un hameau oublié

Recherches

• IDENTIFICATION D'UN BÂTIMENT À CAMARET ! Merci de votre aide.



°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande, patrimoine, nature, hors tourisme :

© 2012-2024